Global March

Lutte contre le Travail des Enfants au Bénin : « Recrutement et Placement des enfants »

Eduquer un enfant est un sacerdoce dont certains parents se sont désengagés. Des êtres si fragiles qui n’ont pas demandés à naitre et qui se retrouvent pris par les tourments de la vie et condamnés à survivre.

Aujourd’hui près de 178 millions d’enfants sont au travail, dont 120 millions âgés de 5 à 14 ans.

5millions d’enfants sont considérés, en situation d’esclavage. Des chiffres accablants et révoltants. Ce qui consiste en une violation des droits de l’enfant (extrait doc Plan Bénin).

De l’aide familiale, au champ, à l’exploitation, dans les mines ou dans la construction, le travail des enfants revêt des formes très différentes au Bénin.

Ainsi les enfants sont envoyés des campagnes vers les villes, mais  aussi vers les pays  voisins comme le Nigéria pour aller travailler dans des carrières de pierre, ou la côte d’ivoire. Loin  des leurs, ils se retrouvent  dans une situation de vulnérabilités extrêmes et soumis à toutes les formes possibles d abus : heures de travail excessives, violence physique et verbale, violences sexuelles…..

Mais la pratique la plus courante est celle des enfants vendeurs ambulants, apprentis, manœuvres ou aides de maison.

Pour assouvir les besoins fondamentaux que sont : se nourrir, se loger et se vêtir ; ces enfants se retrouvent très tôt confronter aux aléas et méandres de la vie active. D’autres se retrouvent au sein de chaine de production très complexe qui usent leur santé, leurs vie, leur épanouissement. Certains enfants se prostituent pour se nourrir. D’autres habitent et dorment dans des espaces publics comme le marché international ‘’Dantokpa’’ et le stade de l’amitié ‘’General Mathieu Kerekou’’. D’autres ne voient leur salut qu’en rejoignant les bandes organisées qui sèment la désolation et le chaos dans les villes.

Tout ceci constitue une violation majeure des droits de l’enfant Bénin. Et il convient donc  de combattre le phénomène de la  façon la plus juste qu’il soit.

Heureusement que beaucoup d’ONG Nationales ou Internationales (LERB, ESAM, Global March, Plan International Bénin, UNICEF etc…) se mobilisent à travers des campagnes de sensibilisations, des campagnes de préventions en agissant sur les causes profondes que sont :

  • la pauvreté,
  • l’éducation,
  • l’amélioration des cursus et de l’accueil scolaire,
  • le changement des mentalités,
  • la politique etc … Pour essayer de faire diminuer ces taux alarmants.

Car  ‘’Chaque enfant qu’on enseigne, est un homme qu’on gagne’’ dixit Victor Hugo. En renchérissant, on pourra dire ‘’ chaque enfant qu’on éduque est un bénéfice pour sa nation’’

On peut donc dire que la lutte contre la traite des enfants est un travail de fourmi, mais qui donne des résultats durables. C’est là l’objectif de l’ONG LERB  et de ses partenaires  dont GLOBAL MARCH.

Francine TOUPE ENIANLOKO

Présidente de l’ONG LERB (Les Enfants de la Rue Bénin)

admin