Global March

Virtual walk against child labor

Médias sociaux

Marche virtuelle contre le travail des enfant en vue de la manifestation conjointe OIT-Marche mondiale, prévue le 4 juin 2018 à Genève, dans le cadre de la Conférence internationale du Travail

 

Contexte

Pour marquer la Journée mondiale contre le travail des enfants de 2018, en même temps que le 20ème Anniversaire de la Marche mondiale contre le travail des enfants (Marche mondiale), l’Organisation internationale du Travail (OIT) et la Marche mondiale organiseront le 4 juin 2018 une manifestation conjointe, dans le cadre de la Conférence internationale du Travail (CIT), qui se tiendra au Palais des Nations à Genève. Prendront part à cette manifestation, qui se déroulera sous la forme d’une table ronde, des personnalités de haut rang, tels que M. Guy Ryder, Directeur-général de l’OIT, le Lauréat du Prix Nobel de la Paix, M. Kailash Satyarthi, des jeunes personnes de la Marche mondiale, une jeune leader  de SafeYouth@Work, ainsi que des représentants de travailleurs et des représentants d’employeurs.

Compte tenu de l’orientation thématique « Generation Safe & Healthy » (Génération sécurité et santé»  donnée à la Journée mondiale de 2018,  et également du 20ième Anniversaire de la Marche mondiale, la table ronde sera consacrée à la nécessité d’accélérer le rythme des mesures visant à mettre un terme au travail dangereux des enfants et à améliorer la sécurité et la santé des jeunes travailleurs ayant atteint l’âge légal de travailler. Dans ce contexte, la situation des filles astreintes au travail des enfants et des jeunes travailleuses fera l’objet d’une attention toute particulière.

 

Dans l’esprit de la marche historique d’il y a vingt ans, mais en faisant souffler un air nouveau au mouvement mondial contre le travail des enfants, la Marche mondiale organisera une « marche virtuelle » en ligne, tout au long du mois de mai 2018, qui préparera à la manifestation OIT-Marche mondiale prévue à Genève le 4 juin 2018, ainsi qu’à la Journée mondiale contre le travail des enfants, qui se déroulera le 12 juin. Certes, les choses ont bien progressé depuis 1998, mais il reste encore un long chemin à parcourir avant que le travail des enfants soit éradiqué. La marche virtuelle a pour objectif de mobiliser les voix de chacun à travers différentes plateformes en ligne, en faisant appel à divers médias sur ce sujet et en assurant la participation des personnes concernées, telles que, notamment,  les enfants, les jeunes, les membres du Comité de la Marche mondiale, les organisations  de travailleurs et les organisations d’employeurs, les influenceurs, les parlementaires et la société civile. La marche virtuelle sensibilisera sur le travail des enfants, l’objectif étant de promouvoir la ratification universelle et la mise en œuvre des conventions clés en matière de travail des enfants, à savoir les conventions n° 138 et 182, de même que la réalisation de la Cible 8.7 de l’ODD. La marche créera également un « buzz » sur internet pour faire évoluer les connaissances, les attitudes et les comportements des gens à l’égard des enfants astreints au travail des enfants, pour que les nouvelles générations soient plus autonomes et sachent dire non à cette forme de violence que subissent les enfants et encouragent le travail décent chez les jeunes ayant atteint l’âge légal de travailler.

 

Objectifs de cette communication

  • Rappeler et commémorer le 20ème Anniversaire de la Marche mondiale et faire connaître largement l’objectif visant à mettre un terme au travail dangereux des enfants, tout en améliorant la sécurité et la santé des jeunes travailleurs, l’accent étant mis en particulier sur les filles et les jeunes travailleuses.
  • Appeler à l’action pour promouvoir la ratification universelle et la mise en œuvre des conventions n° 138 et 182 de l’OIT.

 

Tweeter

Prière d’utiliser les balises @globalmarch et @ILONoChildLabour pour que nous puissions voir qui nous suit, et tweeter à nouveau.  Les tweets peuvent contenir jusqu’à 10 photos (partenaires, organisations, etc.)

 

Hashtags utilisés pour la marche virtuelle : #NoChildLabour et #20YearsofGlobalMarch

Il y a 20 ans, 7 millions de personnes à travers 5 continents marchaient pour réclamer l’adoption de @ILO Convention 182 contre les pires formes de travail des enfants. Et pourtant, aujourd’hui, il existe toujours des enfants qui sont astreints à des travaux dangereux ou à d’autres formes de travail. Rejoignez-nous pour  demander aux gouvernements de ratifier et de mettre en œuvre la convention. #NoChildLabour #20YearsofGlobalMarch

Aujourd’hui, 73 millions d’enfants sont encore astreints à des travaux dangereux qui portent atteinte à leur santé,  leur sécurité et  leur moralité. Agissons dès aujourd’hui pour en finir avec le travail dangereux des enfants et construisons une génération sûre et saine.  #NoChildLabour #20YearsofGlobalMarch

Dites avec nous : PAS D’OUTILS DANS LES MAINS DES ENFANTS, SEULEMENT DES LIVRES ET DES JOUETS. En cette Journée mondiale contre le travail des enfants, nous utilisons dans notre lutte le même slogan qu’en 1998. Gouvernements, employeurs, travailleurs, associations d’enseignants, ONG et autres, apportons tous aujourd’hui notre contribution. #20YearsofGlobalMarch #NoChildLabour

Œuvrons en faveur des 152 millions d’enfants astreints au travail  – 64 millions de filles et 88 millions de garçons – ceux que l’on entend à peine.   Exprimons-nous à leur place et déclarons #NoChildLabour  #20YearsofGlobalMarch

Nous ne lâcherons pas tant que chaque enfant ne bénéficiera pas d’une éducation de qualité, où qu’il soit. Tant que chaque enfant n’aura pas la liberté de jouer. Tant que chaque enfant n’aura pas le droit de rêver. Tant que le chiffre de 152 millions ne sera pas réduit à zéro.  Tant que le travail des enfants ne sera pas éradiqué  (#NoChildLabour). La Marche mondiale #20YearsofGlobalMarch continue à avancer. Rejoignez-nous.

Nous nous battons  pour ce à quoi nous croyons. Pour que chaque enfant soit sain et sauf, qu’il reçoive une éducation et qu’il soit exempt de tout travail. Nous sollicitons  #NoChildLabour  et encourageons l’emploi décent pour les jeunes. Rejoignez-nous : #20YearsofGlobalMarch

 

FACEBOOK

Prière d’utiliser les balises @globalmarch et @ILONoChildLabour pour que nous puissions voir qui nous suit,  et partager/aimer (share/like) :

Hashtags pour la marche virtuelle : #NoChildLabour et #20YearsofGlobalMarch:

En 1998, 7 millions de personnes avaient entrepris une marche à travers 5 continents, couvrant un total de 80 000kms, afin de sensibiliser les populations sur la nécessité de  mettre un terme aux pires formes de travail des enfants. Cette marche était menée par des enfants qui avaient eux-mêmes subi le travail des enfants et avaient été victimes de violence.  Cette marche a changé le cours de l’histoire et c’est ainsi que @ILO Convention 182 a vu le jour. Grâce à #20YearsofGlobalMarch,  notre marche pour mettre un terme au travail des enfants et exhorter les gouvernements à ratifier et à mettre en œuvre les conventions clés de l’OIT, à savoir les conventions n° 138 et 182, est toujours d’actualité. Voulez-vous nous suivre ? #NoChildLabour

 

Grâce à des efforts concertés, nous avons réduit le nombre d’enfants astreints au travail à 152 millions. Parmi eux, 73 millions sont encore astreints à des travaux dangereux, qui portent atteinte à leur santé, leur sécurité et leur moralité. Nous n’en faisons pas assez pour les protéger.

En cette Journée mondiale contre le travail des enfants, nous exhortons les gouvernements, les organisations de travailleurs et les organisations d’employeurs à  déployer des efforts d’anticipation en vue de protéger les enfants les plus difficiles à atteindre et de garantir leur santé et leur sécurité.  #NoChildLabour #20YearsofGlobalMarch

PAS D’OUTILS DANS LES MAINS DES ENFANTS, NOUS VOULONS DES LIVRES ET DES JOUETS !  C’est le slogan qui a ébranlé le monde en 1998. C’est grâce à lui que les décideurs  écoutent aujourd’hui les demandes des enfants les plus vulnérables. C’est à cette époque que les enfants se sont dressés pour exiger le respect de leur droit à l’éducation et celui d’être exempts de tout travail.

Sur #20YearsofGlobalMarch,  nous luttons avec le même enthousiasme, répétant le même slogan afin d’attirer l’attention des dirigeants mondiaux, des gouvernements, des employeurs, des travailleurs, des associations d’enseignants, des ONG et autres parties prenantes, les invitant à apporter leur contribution en faveur des enfants. Rejoignez le mouvement. Dites #NoChildLabour

Pour les 152 millions d’enfants qui travaillent – les 64 millions de filles et les 88 millions de garçons. Pour les 73 millions d’enfants dont la sécurité, la santé et le bien-être sont mis à mal à chacune des gouttes de sueur qui tombent de leur front. Parlons en leur faveur et donnons-leur la parole pour proclamer #NoChildLabour #20YearsofGlobalMarch

Nous ne lâcherons pas tant que chaque enfant ne bénéficiera pas d’une éducation de qualité, où qu’il soit. Tant que chaque enfant n’aura pas la liberté de jouer. Tant que chaque enfant n’aura pas droit de rêver. Tant que chaque enfant ne sera pas à l’abri de tout travail. Tant que le chiffre de 152 millions ne sera pas réduit à zéro. Rejoignez notre mouvement pour amplifier notre voix et accentuer nos efforts. #NoChildLabour #20YearsofGlobalMarch

Nous défendons  ce en quoi nous croyons. Pour que chaque enfant et chaque jeune travailleur soit en sécurité et en bonne santé, qu’il reçoive une éducation et qu’il soit exempt de tout travail. . Pour un travail décent pour les jeunes légalement en âge de travailler. Nous poursuivons notre marche pour encourager toutes les parties prenantes à croire en  #NoChildLabour.   Etes-vous avec nous ? #20YearsofGlobalMarch

admin